Crédits : UCPA / Guillaume FAUVEAU
Vallsess
 

À l’occasion de cette visite, le Premier ministre a signé avec Roger BELOT la convention de reconnaissance par l’État de la Chambre Française de l’Économie Sociale et Solidaire (CFESS) et a salué l’engagement de l’UCPA, « une entreprise au service d’un projet de société avec une action éducative par le sport et l’engagement de ses salariés, de ses saisonniers et de ses bénévoles ».

L’économie sociale est un secteur qui représente 2,3 millions de salariés et 10 % du PIB de la France. Les entreprises de ce secteur doivent relever des défis financiers importants susceptibles de faire cohabiter valeurs, impact social et efficacité économique. Ces défis sont d’autant plus prégnants dans un contexte d’accès aux loisirs plus contraint où l’on observe un vrai recul du marché des vacances et une difficulté accrue des jeunes à partir.

Nombre d’opérateurs commerciaux pratiquent des tarifs qui laissent les plus modestes sur le bord de la route des vacances. Les associations et les entreprises solidaires offrent les tarifs les plus accessibles et luttent activement contre la fracture des vacances et des loisirs. Plus que jamais, elles participent à renforcer la cohésion sociale et à garantir un accès aux vacances pour tous, Guillaume Légaut, Directeur Général de l’UCPA (Union nationale des Centres sportifs de Plein Air).

Avec ses partenaires et parties prenantes, les 7 500 collaborateurs de l’UCPA mettent tout en œuvre pour lever les barrières sociales, culturelles et générationnelles au départ en vacances et à la pratique sportive de tous les jeunes. Les publics disposant de moins d’opportunités, en particulier ceux plus fragiles qui rencontrent des difficultés d’insertion, de santé ou liées à leur handicap, bénéficient d’une offre de solidarité pour accéder aux mêmes bénéfices sociaux que les autres et pratiquer une activité sportive.

L’UCPA s’investit également dans la mise en œuvre de dispositifs de remobilisation et d’insertion sociale et professionnelle où le sport constitue un outil pédagogique privilégié pour lutter contre le décrochage scolaire et l’exclusion, renouer avec l’estime de soi, l’assiduité et l’autonomie, et favoriser l’acquisition de compétences de base. 91 338 jeunes ont bénéficié d’actions de solidarité en 2014.

L’UCPA apporte aussi une réponse aux besoins de qualification de chacun dans les secteurs du sport, des loisirs et de l’animation. Partenaire des CREPS (Aquitaine, Sud-est Antibes…) et administrateur de l’ENSA, l’UCPA est un organisme de formation aux métiers du sport et de l’animation reconnu. L’association est notamment habilitée à délivrer les formations BJEPS, brevets d’État, préqualifications, BAFA et BAFD, soit 390 000 heures de formations dispensées par an. Elle obtient des taux de réussite aux examens de plus de 80 %. Chaque année, plus de 1 550 jeunes sont accueillis dans 90 dispositifs de formation professionnelle et 3 420 en formation BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur) et BAFD (Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directeur). L’UCPA est également ancrée dans le monde de la nuit depuis 2001, date à laquelle elle a créé sa première école des DJ’s à Lyon. Une deuxième école des DJ’s a ouvert ses portes à Poitiers en 2014. Les deux écoles préparent au diplôme d’état  » Animateur Musical et Scénique  » et forme les jeunes au métier de DJ.