Crédits : UCPA
 
La conception et la réussite de ces séjours reposent sur la collaboration de la Fédération Française Handisport (FFH) et de l’UCPA pour l’adaptation et l’encadrement des sports de plein air et de la vie collective aux publics en situation de handicap.
Témoignage de Gaëtan, lors de son séjour à Val Thorens en avril 2013 : Ce matin j’ai fait du ski et cet après-midi de la natation. Nos cours sont vraiment adaptés. J’ai trouvé ça bien car les personnes ont des handicaps différents. On est bien encadré, le nombre d’animateurs le montre : ils sont presque plus nombreux que nous ! L’ambiance est parfaite, les locaux sont adaptés. Dès qu’il y a un problème, les encadrants s’en chargent. Il n’y a pas de souci à se faire ! 
Mattieu Villaret, expert handicap à l’UCPA, répond à nos questions sur ces vacances qui changent la vie des jeunes qui y participent, mais aussi, celle des personnes qui assurent l’encadrement. Quand est organisé le prochain séjour et quel est le programme proposé ?    Du 19 au 25 avril, le centre UCPA de Val Thorens va accueillir 10 jeunes en séjour handisport pour faire du ski à mi-temps et des activités variées l’autre demi-journée comme la natation, le tennis de table, un tour de dameuse, etc. Sur ces séjours, le taux d’encadrement est plus élevé sur la vie quotidienne et les activités sportives. Ainsi, les 10 jeunes sont encadrés par 6 animateurs spécialisés pour la vie quotidienne et 8 moniteurs de ski, car dans ces séjours, tous les jeunes partent skier en même temps pour partager de véritables moments de complicité. Quel est l’objectif principal des vacances handisport ? L’enjeu est de créer une mixité entre jeunes en situation de handicap et jeunes valides, ils partagent tous les temps d’animation et de vie quotidienne sur le centre UCPA : karaoké, concours de danse, jeux de carte, tir laser, jeu de parcours en fauteuil... Et pour la première fois cette année, cette mixité est également visible parmi les 10 jeunes puisqu’une fratrie dont un jeune homme en situation de handicap et un jeune homme valide feront partie du groupe. Qui peut accéder à ces séjours ? Tous les jeunes en situation de handicap moteur, visuel ou auditif peuvent accéder à ces séjours. Pour s’inscrire, il suffit de se renseigner sur UCPA.com ou de contacter directement les associations représentatives des personnes en situation de handicap comme l’Association des Paralysés de France (APF), la FFH et l’ANPEDA. Quel est le coût d’un séjour handisport ? Le soutien de la Fondation de France, de l'Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV) et du ministère des Sports permet de rendre accessibles ces séjours en annulant les surcoûts liés au handicap. Ces vacances sont donc proposées au même prix pour les jeunes en situation de handicap et pour les jeunes valides.   Les moniteurs sont-ils formés pour encadrer le handisport ? En décembre 2014, 15 moniteurs de ski de l’UCPA ont été formés pendant une semaine par la FFH à l’encadrement des publics en situation de handicap moteur, visuel ou auditif. 7 d’entre eux ont fait une formation spécifique pour les fauteuils tandem. Pendant cette formation, les moniteurs de ski apprennent à piloter les engins (uniski, dualski, tandem) à vide puis avec quelqu’un dedans, à skier et à prendre les remontées mécaniques en toute sécurité, et à guider des malvoyants, des sourds et des malentendants. Ils sont sensibilisés aux différents types de handicap et savent s’adapter pour le meilleur confort de leur public (transfert d’un fauteuil à un autre, gestion du froid, etc). Quel matériel est utilisé pour l’activité ski ? L’UCPA a acheté 4 fauteuils ski, 2 Dualski et 2 tandem de la marque Tessier. C’est le matériel le plus polyvalent en fonction du degré d’autonomie et de motricité. Le Dual peut être piloté par un moniteur ou être utilisé en pratique autonome avec des stabilisateurs. Le tandem est forcément piloté mais plutôt confortable pour des handicaps plus lourds car les jeunes ont les jambes allongées. Ces matériels sont utilisés sur nos centres UCPA Saint-Lary, Serre Chevalier et Val Thorens. À ce jour, l’UCPA a 17 centres accessibles aux personnes à mobilité réduite dont 10 situés à la montagne. Y a-t-il d'autres séjours handisport à l'UCPA ? L’UCPA propose 13 séjours handisport par an, 7 pour les sourds et les malentendants et 6 pour les jeunes en situation de handicap moteur ou visuel. En hiver, les jeunes peuvent pratiquer le ski et en été, ils ont une grande diversité d’activités : croisière, VTT / Fauteuil Tout Terrain, randonnée, voile, eaux-vives, tennis, kayak, parapente, etc. Proposez-vous d'autres activités sportives adaptées ? Dès cet été, nous organisons des séjours en inclusion qui consistent à accueillir un jeune en situation de handicap parmi un groupe de valides. 10 séjours sont programmés : 8 à Serre Chevalier en tennis mi-temps et 2 à Saint-Lary en parapente débutant. Nous proposons également des vacances et des loisirs sportifs adaptés pour le handicap mental et psychique.
6 887 jeunes en situation de handicap ont été accueillis en 2014 91 338 jeunes ont bénéficié d’actions de solidarité au national et à l’international